Articles

• Transformation, le secret du mieux être?

La plupart des êtres humains rêvent de changement: Changer le monde, changer sa vie, ou plus prosaïquement, changer ses « mauvaises » habitudes…

Certains connaissent la fameuse citation du Mahatma Gandhi :

Sois le changement que tu veux voir dans le monde.

Le changement peut être un moyen de sortir d’une situation devenue insupportable; comme le suggère, dans un autre style, cette interpellation humoristique des Monty Python:

Vous n’avez pas le moral? Vous êtes surmenés, déprimés, fatigués, exténués, au bout du rouleau? Continuez comme ça!

Cette apostrophe nous interpelle sur le fait que changer certains aspects de notre vie peut être utile pour accéder à un mieux-être en lien avec nos aspirations profondes.

Mais comment faire pour amorcer des changements tangibles dans une existence soumise à de nombreuses contraintes extérieures ? Quelle est cette recette miracle qui ferait que nos vieux schémas limitatifs pourraient se transformer ? Cette promesse qu’on nous vend dans le vaste domaine du « développement personnel » est-elle réalisable ? N’est-ce pas une illusion ? Si cette transformation est possible, quelles en seraient les étapes, les rouages et les mécanismes ?

Voici quelques pistes qui peuvent baliser le chemin qui mène à plus de discernement et d’authenticité afin d’amorcer une douce alchimie intérieure. Les différents points abordés peuvent être vécus les uns après les autres, ou simultanément, suivant les situations. Souvent, les choses se passent en parallèle les unes des autres.

• REGARDER, VOIR ET ACCUEILLIR LA RÉALITÉ

⇒ pour élever son niveau de conscience

Depuis les années 70, les nombreuses théories sur la pensée positive ont été considérées comme le secret du bonheur. Avec comme conséquence, une difficulté à regarder le réel tel qu’il est et une tendance généralisée au déni. Ceci avec des conséquences graves sur la santé de tous les êtres vivants. Par rapport à cette question de la lucidité, voici ce que dit Eckhart Tolle dans son célèbre ouvrage, Le pouvoir du moment présent:

Aussi longtemps que vous niez les faits, que vous vous en détournez ou que vous souhaitez que les choses soient différentes, vous restez fermés à l’occasion qui se présente et continuez à être pris au piège de cette situation, qui restera telle quelle ou se détériorera. Reconnaître et accepter les faits amène un certain degré de libération par rapport à eux. Par exemple, quand vous reconnaissez qu’il y a un manque d’harmonie et que vous vous appropriez cette prise de conscience, un nouveau facteur entre en jeu grâce à celle-ci, et le manque d’harmonie ne peut rester tel quel. Quand vous reconnaissez que vous n’êtes pas en paix avec vous-même, cette reconnaissance crée une atmosphère de calme qui accueille le désaccord dans un mouvement tendre et aimant et le convertit par la suite en paix.

Le point fondamental abordé ici concerne la fameuse prise de conscience, élément très présent dans la plupart des thérapies verbales. Cette étape d’accès à la lucidité face à soi et au monde constitue bien une clé fondamentale pour accéder à un point d’accord dans sa vie. Mais attention, il s’agit bien du point de départ d’un cheminement vers le changement ; la prise de conscience n’étant pas un but, mais bien un passage obligé pour aller vers la réalisation. C’est à partir d’une meilleure conscience de nos fonctionnements, nos schémas, nos émotions, que nous pouvons amorcer une transformation réelle et bénéfique.

• SE METTRE À L’ÉCOUTE DE SOI

⇒ pour laisser circuler les émotions

En même temps que nous allons accueillir le réel tel qu’il est ; nous serons plus à l’écoute de notre réalité intérieure. Cette écoute permettra de créer un espace de liberté propice à la métamorphose.


En ce qui concerne la transformation intérieure, vous ne pouvez rien faire. Vous ne pouvez pas vous transformer vous-même à volonté, pas plus que vous ne pouvez changer votre partenaire ou quelqu’un d’autre. Tout ce que vous pouvez faire, c’est ménager un espace au sein duquel la métamorphose peut se produire, afin que la grâce et l’amour puissent venir.

Eckhart Tolle

Le mode de vie proposé par nos sociétés modernes a habitué, voire contraint les individus à se tourner vers l’extérieur. Que ce soit pour le travail ou pour le divertissement, rares et précieux sont les moments de tranquillité qui permettent un retour à soi et une écoute attentive des climats intérieurs. Ce sont pourtant ces moments qui permettent l’accès à nos besoins plus essentiels.

• IDENTIFIER LES ENSEIGNEMENTS À RETIRER DE CHAQUE SITUATION CONFRONTANTE

⇒ pour devenir responsable de son existence

Lorsque nous percevons ce qui nous arrive avec l’oeil d’un observateur attentif et bienveillant, nous pouvons discerner les choses avec sagesse. Cela consiste le plus souvent à se désidentifier des rôles de victime – bourreau – sauveur. Sortir de ce schéma offre l’opportunité de prendre les rennes de son existence et de devenir acteur/créateur de sa vie en tirant des apprentissages de chaque épreuve rencontrée.

Accepte tout ce qui vient à toi et qui est tissé dans la trame de ta destinée, car quoi d’autre pourrait convenir le mieux à tes besoins?

Marc Aurèle

• POSER DES ACTES À PARTIR DE NOTRE NATURE SINGULIÉRE

⇒ pour amorcer le changement

C’est à partir de l’écoute subtile de nos besoins que nous pourrons adopter une attitude en accord avec nos aspirations profondes. Il s’agira alors de faire des choix justes et conscients, en fonction de ce qui nous habite. Cela consiste souvent à se dégager des contraintes sociales imposées de l’extérieur, pour honorer les charges que portent nos choix conscients amorcés à partir de l’intérieur.

• S’ENGAGER, PRATIQUER

⇒ pour se régénérer, se renforcer et grandir

Le chemin d’authenticité envers soi-même requiert des qualités telles que le calme intérieur, le courage, la confiance, le discernement et la persévérance. Ces qualités peuvent être rencontrées et renforcées grâce à de nombreuses pratiques issues de traditions ancestrales comme par exemple les différents types de Yoga, les Arts martiaux, etc. Malheureusement, nos modes consuméristes ont parfois tendance à instrumentaliser les traditions en s’emparant de savoirs  lacunaires. En compartimentant les pratiques, on en oublie leur sens fondamental et on passe à côté des apprentissages essentiels et réellement transformateurs. De plus, il est important de pouvoir s’engager dans une voie qui nous correspond et d’en retirer tous les bienfaits ; en évitant l’écueil du « papillonnage ». Ce n’est qu’en approfondissant une discipline en lien avec son sens premier que nous pouvons pleinement recueillir son essence et bénéficier de sa sagesse holistique.

• HONORER LES DIFFÉRENTS CORPS

⇒ pour créer un équilibre et « être en accord »

Nous sommes des êtres incarnés constitués d’un corps physique ayant des besoins spécifiques. Honorer cette part animale est fondamental. Paradoxalement, notre société génère de grandes aspirations spirituelles. Coupés des rites de passage et de la dimension sacrée de la Vie, nous sommes des êtres « assoiffés  de reliance ». Cette appétence peut parfois mener à des confusions : la recherche « d’élévation » peut même s’avérer dangereuse si elle se manifeste par un « décrochage » du réel. C’est d’abord par notre lien à la terre et au corps physique que le chemin commence. C’est à partir du travail sur les ressentis physiques des souffles qui circulent en nous, que nous pouvons nous positionner entre terre et ciel ; et prendre notre place « d’être de lien ». C’est pourquoi, le chemin de l’alchimie passe par l’harmonie des différents corps indissociables: physique, mental, émotionnel et spirituel. C’est en honorant les épreuves rencontrées dans ces différents niveaux que nous pourrons progressivement voir se dessiner un processus profondément et durablement transformateur.

Laure Stehlin, pour Espace Vibrations, Vivre la voie du son, décembre 2017